Vous avez encore une question ?

Voici la réponse aux cinq questions les plus fréquemment posées aux traducteurs

Traduisez-vous aussi vers le français, l’anglais ou le japonais ?

Non, je traduis uniquement dans ma langue maternelle qu’est l’allemand. Bien sûr, je connais des collègues spécialisés dans la combinaison linguistique inverse que je serais ravie de vous recommander, notamment dans mes domaines de spécialisation. N’hésitez pas à me demander !

Combien coûte une traduction ?

La réponse la plus simple est : cela dépend.

Même si je tiens à éviter les lieux communs du type « la qualité a son prix » ou « chaque texte est différent », c’est pourtant la vérité.

Pour votre orientation voici quelques scénarios exemplaires :

Article pour un magazine spécialisé, 3 000 mots, délai de livraison : 3 semaines
Une maison d’édition me commande la traduction d’un article de médecine dentaire rédigé en anglais et destiné à paraître dans un magazine spécialisé. Le thème m’est coutumier. Comme j’ai déjà travaillé pour ce client, je connais ses conventions rédactionnelles. Le délai de livraison de 3 semaines me laisse assez de temps pour coordonner cette traduction avec mes autres projets.
Coût prévisionnel pour ce scénario plutôt détendu : env. 550 euros

Rapport environnemental (baseline report), 8 000 mots, délai de livraison : 2 semaines
Une entreprise britannique prévoit un projet de construction en haute mer qui pourrait avoir des conséquences environnementales sur les régions côtières des différents pays limitrophes, dont l’Allemagne. Dans le cadre de la procédure d’autorisation, des rapports d’impact sur l’environnement doivent être produits dans les langues de tous les pays concernés. Comme j’ai déjà traduit de nombreux documents sur le thème de l’écologie maritime, j’en connais déjà la terminologie et le temps de livraison s’en voit sensiblement réduit. Deux semaines me suffisent pour traiter cette commande.
Coût prévisionnel : env. 1 750 euros

Étude clinique, 5 000 mots, délai de livraison : 1 semaine
Une entreprise pharmaceutique requiert la traduction d’une étude clinique anglaise relative à un produit concurrentiel. Insérer cette commande dans mon calendrier déjà bien chargé est difficile, mais heureusement, je n’ai pas besoin de refuser d’autres contrats.
Coût prévisionnel : env. 1 000 euros

Présentation Powerpoint pour un nouveau dispositif médical, 5 000 mots, urgent
Un fabricant de dispositifs médicaux demande, mercredi, la traduction d’une présentation relative à un nouveau produit que les représentants utiliseront au début de la semaine suivante lors de la visite de plusieurs clients suisses. La présentation est rédigée en français, mais les commerciaux veulent l’emmener en allemand, pour plus de sécurité. Comme le texte allemand est en plusieurs endroits plus long que le texte français, la mise en page de la présentation doit être adaptée en modifiant la police de caractères, en agrandissant les champs de texte, etc. Je ne dispose plus que de quelques jours et je dois ajourner deux autres projets, moins urgents.
Coût prévisionnel : env. 1 500 euros

Brochure du produit d’un fabricant de médicaments, 1 000 mots, urgent
Un fabricant de dispositifs médicaux a besoin en urgence de la traduction d’une brochure anglaise pour son nouvel appareil. La date d’impression est fixée depuis plusieurs semaines déjà, mais les textes à paraître dans plusieurs langues n’ont pas encore été livrés. Les textes arrivent enfin vendredi dans l’après-midi et le client requiert la traduction lundi matin. Les textes sont un mélange typique de passages marketing et de spécifications de produit succinctes. Je sacrifie à cette traduction une bonne partie de mon week-end afin que le client puisse respecter la date de mise sous presse.
Coût prévisionnel : env. 480 euros

Ces exemples ne donnent bien sûr que des valeurs approximatives destinées à vous fournir une idée générale des coûts liés à une traduction et aux facteurs qui les influencent. Si vous le désirez, je vous soumets volontiers une offre détaillée contenant les différents facteurs comme le prix au mot, les suppléments, etc.

La règle d’or suivante s’applique aux traductions effectuées à partir du japonais : elle dure deux fois plus longtemps et coûte deux fois plus que les traductions effectuées à partir du français ou de l’anglais pour un nombre des caractères identique. Si la traduction de l’article évoqué dans le dernier exemple avait été réalisée à partir du japonais, elle aurait coûté env. 1 100 euros (dans ce cas précis, le délai de livraison aurait également suffi).

Combien de temps une traduction dure-t-elle ?

Bien sûr, la durée d’une traduction dépend fortement de la nature du texte. Lorsqu’il s’agit d’un texte d’un niveau de difficulté moyen, 2 500 à 3 000 mots par jour sont possibles. Si le texte est cependant d’une grande complexité technique, la durée se prolonge. Mais la durée dépend également de mon taux d’occupation. Si vous avez impérativement besoin d’une traduction à une date précise, veuillez l’indiquer dans votre demande. Je pourrai ainsi vous dire exactement si cette date est réaliste ou s’il faudra faire quelques tours de passe-passe. Quoi qu’il en soit, nous trouverons une solution !

Traduisez-vous également des textes issus d’autres domaines de spécification ?

Bien sûr, il m’arrive d’accepter des textes qui n’appartiennent pas directement à l’un de mes domaines de spécialisation, notamment lorsque le domaine ne se laisse pas circonscrire avec précision. C’est cependant dans mon domaine de spécialisation que je travaille avec le plus d’aisance et d’efficacité, en d’autres mots, c’est dans ce domaine que je travaille le mieux. Je préfère confier les traductions relevant du droit, de l’économie et des finances à des collègues qualifiés qui excellent dans ces domaines. N’hésitez pas à me contacter, je connais certainement un professionnel de mon réseau que je peux vous recommander !

Puis-je vous contacter par téléphone ?

Vous pouvez me joindre les jours ouvrables, entre 9h00 et 17h00. Il peut cependant arriver que je ne sois pas au bureau, mais chez un client afin de clarifier les détails d’un projet, que je me trouve à la bibliothèque à la recherche de littérature secondaire ou de dictionnaires hautement spécialisés (et oui, ceci est parfois nécessaire, même à l’ère d’Internet) ou que je participe à un symposium ou une conférence. Dans ces cas de figure, je ne serais pas en mesure de répondre à votre appel. Laissez-moi donc un message avec votre demande et je vous rappellerai dans les plus brefs délais. Ou écrivez-moi directement un e-mail, je consulte mes e-mails régulièrement, même en dehors des heures de bureau.